Thématique 2 : Curriculum et dynamiques identitaires

 

© Photo Ensta Bretagne / Studio Lambé     Champ de recherche investi

La thématique 2 se donne pour objectif d’interroger les dynamiques organisationnelles et les  constructions identitaires des acteurs (individuels ou collectifs) dans les différents contextes de formation, de la vie sociale et des activités professionnelles dans la manière dont elles sont prescrites (finalités, dimensions politiques, éthiques, et idéologiques des curricula) et dont elles sont vécues par les individus (parcours, production d’éthos, démarches de professionnalisation).

Ces recherches s’inscrivent dans un contexte de transformations sociétales et du monde du travail, de complexification des missions des institutions éducatives et de formation, de la formation tout au long de la vie, de l’individualisation des parcours, de la transformation numérique. Elles prennent notamment en compte les évolutions des cadres réglementaires et les injonctions politiques contemporaines (loi sur la formation professionnelle, les réformes curriculaires, etc.), qui reconfigurent les rôles et les missions des acteurs.

Nos recherches visent à interroger les processus de formation et de professionnalisation à travers les savoirs les valeurs, la conduite des activités, et la mobilisation des cadres de référence qui leur donnent sens. Elles prennent en compte les articulations et les tensions entre : d’une part la production des normes, les prescriptions, les formes de régulation et les principes idéologiques qui les inspirent ; d’autre part les stratégies individuelles, les référenciations identitaires, les formes de motivation et d’engagement, les processus d’incorporation des normes, les rapports que les acteurs entretiennent avec leurs apprentissages professionnels et les organisations.

Au sein de la thématique 2, nous proposons d’interroger le curriculum à travers ses finalités éducatives et la manière dont elles sont imaginées, créées, débattues, imposées dans la sphère macro-sociale, puis la manière dont est faite la sélection, la conception, la transmission des savoirs au niveau méso-social, et la manière dont ces savoirs sont reçus, traduits, vécus, renégociés en interaction, au niveau micro-social. Le curriculum prend forme dans les environnements institutionnels et les usages sociaux, les pratiques éducatives, les programmes de formation, etc.

Les processus identitaires sont travaillés à travers la compréhension des dynamiques individuelles et collectives tout au long de la vie, dans les parcours de formation et la vie professionnelle. Ils s’incarnent dans les parcours, la socialisation et la professionnalisation en formation et au travail. Ils recouvrent les significations collectives qui animent les individus et les sociétés. Ils sont étudiés à travers les formes d’appropriations, de transformations, de renégociations des significations, des représentations et de l’imaginaire qu’ils forgent, des sentiments d’appartenance et les stratégies individuelles et collectives qui en découlent.

Les processus sont envisagés dans leur temporalité, c’est-à-dire la continuité, la discontinuité, la rupture, le projet, etc., qui structurent les parcours, entre l’urgence des réformes de l’organisation, des politiques de formation, d’universitarisation et de gestionnarisation, et des temps plus longs favorisant le développement professionnel, la construction par l’acteur de ses identités personnelles et professionnelles.

Les processus sont appréhendés à partir de leur inscription dans un espace professionnel, dans ses dimensions réelles et symboliques, comme lieu d’inscription, de construction, d’appropriation, de transformation.

Les processus sont aussi envisagés dans leurs dimensions socio-culturelles, inscrits dans des imaginaires, des représentations symboliques, des interactions sociales, des configurations spatio-temporelles à interroger, au niveau local, national ou international, en prenant en compte une diversité de facteurs et de configurations.

Nous appréhendons la complexité des processus en jeuau travers d’approches multiples, sociologiques, anthropologiques, psychologiques, politiques, philosophiques et de démarches méthodologiques plurielles.

Thèmes abordés en 2019-2020

12 septembre 2019, de 14h à 16h

Travail collectif pour l’organisation de l'assemblée générale et des rencontres inter thématiques du FAP les 3 et 4 octobre 2019

Prochaine réunion : le 28 novembre 2019, de 11h à 15h.