Thématique 1 : Conception de formation, circulation des savoirs et compétences des sujets apprenants


Les champs investis

Les recherches portent sur les conceptions de la formation, la circulation des savoirs et le développement de compétences par les sujets apprenants, en relation avec les situations sociales, culturelles et professionnelles. Ces trois questionnements sont investis de la façon suivante.

1. Les conceptions de la formation

Le questionnement concernant la formation professionnelle, continue, initiale, tout au long de la vie concerne et prend en compte les multiples évolutions du contexte sociétal. Les conceptions de la formation sont étudiées au travers d’une diversité d’objets comme l’ingénierie et les parcours de formation, les politiques de formation, les dispositifs intégrant pour partie le numérique et leurs enjeux didactiques et/ou pédagogiques.

Les recherches visent à produire des savoirs sur les processus de conception de formations ainsi que sur le potentiel d’apprentissage des dispositifs mis en place.

Dans cet objectif, certains travaux concernent la conception d’environnements virtuels éducatifs, qui interrogent la construction de savoirs par le biais de la simulation, les liens entre expérience et réflexivité chez les utilisateurs.D’autres recherches portent sur les dispositifs hybrides comme support au développement des compétences de communication en langues étrangères à des fins professionnelles, mais également des compétences transversales et interculturelles. La formation aux compétences d’innovation et de créativité pour un public d’ingénieurs est également étudiée, en tenant compte des besoins liés au contexte social, sociétal, économique et technologique.

2. Place des savoirs et des apprenants

Le second questionnement scientifique concerne la place des savoirs dans des contextes d’apprentissage variés. Les formats de communication-transmission des savoirs en formation tendent à ouvrir la voie à une plus grande participation des apprenants à l’élaboration de leurs parcours dans des contextes ouverts, informels qui possèdent un potentiel d’apprentissage. La visibilité des savoirs, leur mode d’exposition-circulation-appropriation sont étudiés au regard des modalités traditionnelles de transmission. Par ailleurs, l’avènement du numérique invite à reconsidérer les définitions de contexte apprenant en termes d’espace de socialisation, d’interactions, de confiance, de collaboration.

Plusieurs terrains de recherche sont investis notamment celui de la formation aux compétences langagières avec le dispositif de télétandem, celui de la formation des enseignants par la simulation, celui de la médiation culturelle comme mode de valorisation des savoirs scientifiques et artistiques, celui de la santé par la reconnaissance des savoirs d’expérience du sujet malade.

3. Incorporation, développement et reconnaissance des compétences des sujets

Dans cette approche, les recherches étudient l’incorporation, le développement et la reconnaissance des compétences des sujets apprenants dans différentes situations sociales de santé, de formation scientifique, d’exercice des métiers comme ceux d’enseignant-chercheur et d’ingénieur.La part active des sujets y est plus particulièrement étudiée.Deux grandes orientations scientifiques sont privilégiées. La première concerne l’expérience de formation d’acteurs du champ de l’enseignement supérieur, la seconde étudie la reconnaissance du sujet en situation de vulnérabilité et / ou de questionnement professionnel.

Il s’agit d’une part d’analyser les parcours de formation d’acteurs du champ de l’enseignement supérieur (par exemple les doctorants et enseignants-chercheurs) et le développement de leurs compétences dans leur rencontre avec des dispositifs de formation. D’autre part, d’étudier la manière dont le sujet se construit à travers l’activité d’apprentissage notamment lorsqu’il est en situation de vulnérabilité. Enfin, d’analyser le questionnement professionnel du bénéficiaire du conseil en évolution professionnelle qui apprend à reconnaître son expérience dans un but d’employabilité.

Posture épistémologique

La posture épistémologique est à la fois praxéologique et herméneutique. Les champs scientifiques investis relèvent notamment de l’approche psychosociale, de la phénoménologie, la didactique, l’anthropologie, la philosophie…Des méthodologies mixtes peuvent être convoquées combinant de différentes manières les volets qualitatifs et quantitatifs. La variété des profils des chercheurs au sein de la Thématique 1 permet ainsi, dans le cas de préoccupations communes sur certains objets de recherche, de les explorer par des regards pluriels et complémentaires.

Mots-clés : Conception de la formation – place des savoirs – compétences – apprentissages – sujet apprenant

Research Theme 1: Training design, circulation of knowledge and learner skills development

The objective of research theme 1 is to question training design, as well as the circulation of knowledge and learner skills development, in connection with social, cultural and professional situations. These three areas are investigated along the following lines.

1. Training design

This line of questioning concerns professional, in-service and initial training as well as life-long learning put in their societal context. The objects of research are diverse, ranging from educational engineering and training programmes, training policies, to computer-assisted learning and teaching. The researchers explore the processes involved in training design and the potential of the corresponding learning environments. With this end in view, some research focused on simulation-based design questions how knowledge is built in such contexts, and investigates the relationship between learners’ experience and reflexivity. Other research concerns blended learning as a support to language learning for professional purposes, as well as interdisciplinary and intercultural skills. While taking into account needs related to the social, societal, economic and technological context of engineers, training for innovation and creativity is also investigated.

2. The place of knowledge in a learning context

The second area of research pertains to the place of knowledge in various learning contexts. Communication and the transmission of knowledge take up various shapes in training and tend to pave the way to increased learner participation in the elaboration of their learning paths, in open, and informal contexts endowed with learning potential. How visible knowledge is, how it is presented and appropriated, and how it circulates are all areas of investigation, explored in light of traditional modes of transmission. The development of IT also leads us to view learning contexts in terms of socialisation, interactions, confidence and collaboration. Particular topics of research include, for instance, language training in eTandem, teacher training using simulation, cultural mediation as a way to bring out scientific and artistic knowledge, and the recognition of experiential learning of the patient in the healthcare sector.

3. Incorporation, development and recognition of the skills of individuals

Here researchers investigate how the skills of individuals are incorporated, developed and recognized in various social situations – in the health sector, in scientific training, and in the workfield of researchers and engineers. The study of individual involvement is central. Two main areas are investigated. The first one deals with the learning experience of individuals in Higher Education, the second one with the way individuals can be valued in vulnerable situations or when they reconsider their careers. More precisely, we analyse the training paths of the various actors engaged in Higher Education (e.g. PhD students and researchers) and how they develop skills while in training. We also study how individuals construct themselves when learning, especially when they are in vulnerable situations. We finally investigate the work-related questions learners might have when given advice for professional development as they are learning to recognize and validate prior learning experience with a view to increasing their employability.

Epistemological framework

Our epistemological framework builds on both praxeology and hermeneutics. The research areas include: social psychology, phenomenology, anthropology, philosophy and applied linguistics, among others. Mixed-method approaches can be used, with the qualitative and quantitative aspects being combined in various ways. Given the diverse researcher profiles found in Theme 1, common research interests can be explored from plural and complementary perspectives.

Keywords: Training design, place of knowledge, skills, learning, learner

Thèmes abordés

16 mai 2019

Travail collectif pour l’organisation de la réunion inter thématiques du FAP le 4 octobre 2019

  • René Bagorski : présentation de ses travaux dans le domaine de la conception des politiques de formation.
  • Muriel Grosbois : réflexion sur la communication multimodale - concepts et enjeux

10 septembre 2019

Travail collectif pour l’organisation de la réunion inter thématiques du FAP le 4 octobre 2019

  • Jamila Al -Khatib : présentation d'une étude exploratoire sur l'usage du numérique au musée

 Prochaine réunion : le 28 novembre 2019, de 14h à 16h.